EXPOSITION photo a tours afrique de louest olivier pain photographe reporter a tours

par Olivier pain reporter photographe a tours  -  #presentation

invitation expo afrique ouest

 

Exposition photographique : Aide au développement et Humanitaire : Portrait de Saint Louis au Sénégal et présentation du reportage réalisé au Burkina Faso

VERNISSAGE le Vendredi 21 Février de 19h30 à 22h00
à la MLC de Montlouis sur Loire, 14 av. Appenweier 37270
  
 
Merci de me donner une réponse par téléphone au 06 84 62 16 34 ou à pain.olivier@gmail.com

(L'exposition durera du 18 Février au 22 Mars 2014)

Ce seront près de 30 images du Sénégal et pas moins 15 images du Burkina Faso qui vous seront présentées

Ces images vous présenteront la vallée du Fleuve Sénégal jusqu'à Saint Louis ainsi que les premiers portraits et scènes de vies réalisées aussi bien dans les villages Burkinabés que dans le camp de réfugiés Maliens de Sag-Nionogo.
 
 


Pourquoi présenter ces deux pays en même temps me direz vous ? Lorsque je suis reparti au Burkina Faso durant les exodes massives de réfugiés maliens, le Sénégal s'est montré, au même titre que le Burkina Faso et d'autres pays de l'Ouest de l'Afrique des terres non pas de grande pauvreté mais d'Exil.

Les reportages ont été réalisés avec l'aide et le partenariat matériel, humain et financier des ONG et associations : FAJO, de l'UNHCR, de GSF, PLAN Burkina, je tiens à les remercier, je tiens aussi à remercier les "personnes du terrain" avec qui mes missions se sont enchainées et sans qui je n’aurais jamais rapporté toutes ces images.


je tiens aussi à remercier les nombreuses personnes m'ayant acheté des tirages d'art sur le sujet : ce sont ces ventes de tirages d'art qui financent à 70% mes départs en mission. Pour exemple, ce financement m'a permis de donner à l'UNHCR près de 30 images en très haute définition pour leurs communications internes et externes.
  
  
  
Pour ceux qui ont Facebook, vous pouvez rejoindre l’évènement et y inviter vos amis :
  

  Petit extrait des textes de l’expo :
 

“La préparation de l’Editing de l’exposition sur le Burkina Faso m’a ramené quelques mois en arrière, au milieu de la rue, des chemins, des champs et des camps. C’est toujours avec appréhension qu’on prépare une exposition de photographies issues de reportages engagés dans des domaines tels que l’aide au développement. Le propos d’exposition telles que celles du Sénégal, de Madagascar ou du Burkina Faso est de raconter, témoigner, peut être aussi se confier quelques fois. Les rencontres faites lors des reportages sont importantes pour le photographe, les personnes qu’il photographie alors ont marquées son esprit comme sa pellicule ad vitam æternam.

Souvent, lors des expositions on me demande si les personnes que je photographie savent que « je me fais de l’argent sur leur dos » pour reprendre les termes exacts et manquants quelque peu de finesse des personnes qui me posent souvent la question. La réponse est complexe car c’est elle qui définie aussi la différence entre le photographe de carte postale et le reporter engagé (j’ai beaucoup de respect pour mes homologues « cartes postales », le sujet n’est bien sur pas là). A cette question, s’ajoute celle du droit à l’image « leur demandes-tu si tu peux les photographier ? » … A toutes ces questions, je crois pouvoir répondre deux choses : que les personnes que je photographie font partie de moi que je veux que rien ne me sépare d’elles, que je m’efforce par mon attitude de faire de mon appareil le complice des gens que je photographie et qui sont prêts à partager en toute confiance une partie de leur âme.”